Comment valoriser son ancrage territorial ? L’exemple de l’association Ateliers Fouesnantais

Philippe Fillette, directeur général de l’association Ateliers Fouesnantais, nous a accordé quelques instants pour s’exprimer sur la démarche BIOM Attitude dans le secteur de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS).

L’Ateliers Fouesnantais, la création et la pérennisation d’emplois

Fondée en 1989, l’association Ateliers Fouesnantais gère actuellement trois entreprises adaptées (L’Atelier du Paysage, Ecotri et Kannti) pour un total de 338 salariés, majoritairement en situation de handicap. Elle a également développé un service d’insertion professionnelle, un accueil de jour et un centre de formation.

Le but premier des Ateliers Fouesnantais est la création et la pérennisation d’emplois pour les personnes qui en sont le plus éloignées. Les créations d’emplois envisagées dans le cadre de l’association sont des emplois de services aux collectivités, aux entreprises et aux particuliers, localement. L’idée générale est de créer des emplois non délocalisables et donc forcément très ancrés dans le territoire. Les Ateliers Fouesnantais sont d’ailleurs évalués exemplarité pour la RSE selon le modèle ISO 26000 depuis 10 ans.

L’ancrage territorial, un défi

Le secteur de l’ESS a souvent du mal à se définir, la perception des activités reste assez diffuse. Pour le grand public c’est un domaine un peu flou, et certains élus et acteurs économiques ont l’image d’un secteur perfusé de subventions.

En dépit d’un ancrage local fort, il était difficile pour les Ateliers Fouesnantais de quantifier leur impact territorial et de démontrer leur engagement auprès de leurs interlocuteurs économiques (entreprises et collectivités).

S’il avait bien entendu parler de quelques outils, Philippe Fillette n’avait pas encore trouvé le marqueur fort permettant à son entreprise de se différencier. Lorsqu’il découvre BIOM Attitude en 2015, il décide rapidement de s’engager dans la démarche.

Si au départ la démarche lui a paru un peu abstraite, l’évaluation BIOM Attitude est vite adoptée. Après deux renouvellements, les ressources mobilisées (DAF, direction générale, RH) connaissent désormais la grille d’évaluation et les documents à présenter.

La démarche BIOM Attitude : « une mesure imparable »

Les relations sont faciles, c’est clair, il n’y a pas de difficulté. On sait où l’on va. Lors de l’interview, on échange, on évalue notre maturité et on mesure les évolutions

Philippe Fillete
1641740156949

Dans le cas des Ateliers Fouesnantais, c’est vraiment ce marqueur de retour économique au territoire qui sert de déclencheur auprès des élus et des collectivités. Une grande majorité des entreprises se targue aujourd’hui d’une démarche RSE, certaines sont certifiées ISO 9001, d’autres ISO 14001 ou encore ISO 26000.

Devant cette avalanche de chiffres et de normes, les interlocuteurs restent de marbre. Toutes les démarches finissent par se ressembler et se confondre pour ne retenir qu’une seule chose : démarche RSE. Avec, encore une fois, le flou associé. L’évaluation BIOM Attitude et son %ÉCONOMIQUE permettent aux Ateliers Fouesnantais d’avoir un curseur précis.

Merci à l’Ateliers Fouesnantais et Philippe Fillette de nous avoir rencontré pour ce retour d’expérience sur la démarche BIOM Attitude !

Retrouver l’exemple complet de l’association Ateliers Fouesnantais, ici :

telechargement
Temoignage Ateliers Fouesnantais 4 pdf

Laisser un commentaire